Initialement lancé dans le domaine des finances grâce à ses études de comptabilité et de gestion informatique, Jan quitte son emploi en 2012 pour se consacrer pleinement au Théâtre.

Depuis tout petit, il a le goût de la scène. Fils d'aubergiste landais, il n'était pas rare de le voir chanter pour les clients à même pas 5 ans. Il n'ose pas penser à se lancer dans le métier de comédien et préfère des études le menant à un métier "stable" et sécuritaire. S'il s'est fait doucement remarqué à travers un concours d'interprétation de texte à 14 ans auquel il remporte le premier prix, il refuse de prendre des cours de théâtre.

Ce n'est qu'à l'âge de 22 ans qu'il décide de se payer ses premiers cours dans la compagnie Bordelaise Théâtr'Action. A la fin de sa première année, après un échange avec son enseignant, il décide de quitter son emploi qu'il avait dans le siège social d'une grande banque française pour s'essayer au métier de comédien.

Quelques mois plus tard, en 2013, il frappe à la porte du Théâtre des Salinières. Le directeur, Frédéric Bouchet le reçoit et l'intègre alors dans sa troupe. En parallèle, il continue de prendre des cours de comédie et s'essaie à des castings qui s'avèrent concluant à travers des petits rôles dans les séries Mongeville ou Le Sang de la Vigne.

En 2014, il écrit le scénario d'Hippocampe qui est sélectionné au Festival International de Contis dans l'opération Talent en court. Librement inspiré de la vie de Thomas Beatie, l'histoire et la manière dont Jan souhaite l'amener semble déranger lors de sa présentation face à un public de professionnels. Après plusieurs refus de boîte de production pour produire Hippocampe, il co-fonde alors l'association Art DN en compagnie de son amie proche Clémence Déléa. L'association récolte le soutien du Département de la Gironde, de la Région Aquitaine et de la ville de Bordeaux, ce qui lui permet de réaliser Hippocampe comme son premier court-métrage dans un contexte professionnel en Juin 2015.

Alors qu'il continue son métier de comédien au Théâtre des Salinières et à la caméra avec le court-métrage Mamie Momie, Tapi dans l'Ombre et une apparition dans la série TV La science des soucis, il continue à accompagner son court-métrage dans plusieurs festivals en France (dont le festival de Cannes).

Récemment primé avec Hippocampe pour le prix coup de coeur du festival L'Ombre d'un Court de Jouy-en-Josas, Jan prépare la réalisation de son prochain court-métrage Les Colériques Anonymes en préparant ses prochaines pièces de théâtre.